Country Niger
Year 2009
Type of Measure Research and statistical data > Other research and statistical data
Form of Violence Domestic violence/Intimate partner violence, Other harmful practices, Female Genital Mutilation/Cutting (FGM/C), Child, early and forced marriage, Domestic violence/Intimate partner violence, Sexual harassment, Sexual violence, Stalking, Trafficking, Violence against women and girls

Brief Description


Les violences à l'égard des femmes sont multiformes et leur ampleur est admise comme une réalité.  Les violences physiques, verbales et psychologiques, exercées surtout par les hommes, sont omniprésentes, quoique moins fréquentes en milieu nomade, et les abus sexuels sont aussi reconnus comme faisant partie du vécu des femmes.  A ces violences s'ajoutent celles liées aux coutumes et tolérées par la société, avec leurs conséquences physiques, morales et économiques pour les femmes et leurs enfants : la répudiation, la claustration, le mariage forcé, la discrimination lors du partage de l'héritage.  Un troisième type de violence est l'exploitation économique des femmes par la privation de certains biens essentiels, l'empêchement d'exercer des activités de développement, l'abus de la situation de domesticité, la condition servile et la traite.  

Ces violences perdurent du fait de leur enracinement dans les comportements sociaux dûs au statut d'infériorité de la femme et de leur légitimation par la coutume.  Elles persistent aussi du fait de l'acceptation de certaines violences par les femmes elles-mêmes, leur peur du divorce, leur dépendance économique, leur analphabétisme et leur pauvreté.  Le disposif légal réprime les violences, mais il reste insuffisant: il n'y a pas de réglementation précise des violences communautaires, le droit coutumier prime, les femmes portent rarement plainte et sont peu écoutées par la justice, les auteurs sont rarement sanctionnés, la loi du silence est de mise. 

Les progrès sont peu perceptibles, sauf pour l'excision, malgré la révision du code pénal qui érige en infractions le harcèlement sexuel, les mutilations génitales féminines et l'esclavage, les campagnes conduites par les organisations non-gouvernementales pour une prise de conscience des populations et les alliances pour lutter contre les violences.  Le fait de ne pas lever les réserves sur la CEDEF et de ne pas sanctionner les auteurs de violences confirment ce statu quo.

Full Text

Analyse De La Situation De La Femme Et De L'enfant Au Niger

Source of Information

Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant